Monographie de Chabanne & Partenaires. Un livre de référence paru fin 2011 sur l’approche holistique de Jean Chabanne. Morceaux choisis par Marc Emery.

« Les disciplines d’architecture et d’urbanisme se pratiquent-elles individuellement ou collectivement ? Chabanne & Partenaires a choisi de les appréhender en groupe, selon une culture, un mode opératoire qu’ils ont développé et pratiquent sans a priori romantique. S’est ainsi constitué un réseau de différents savoirs, un regroupement de connaissances et d’expériences diverses, une communauté d’architectes et d’ingénieurs parfaitement organisée pour traiter des problématiques architecturales et d’urbanisme de plus en plus complexes ».

Chabanne & Partenaires, une agence à part

Bibliothèque universitaire, Reims – Architectes : Chabanne & Partenaires – Photo : Jean-Marie Monthiers

« Seule l’approche globale permet de trouver des solutions à la complexité. Exercer notre métier, c’est l’appréhender dans son intégralité », déclare Jean Chabanne, critiquant les visions parcellaires désormais obsolètes. C’est aussi, ajoute-t-il, « s’affranchir des dogmatismes, des références, des héros du siècle dernier et surtout, de la conviction qu’une bonne architecture ne suffit pas à créer une bonne société ».

Complexe culturel, Rumilly – Architectes : Chabanne & Partenaires – Photo : Renaud Araud

« L’architecture et l’urbanisme sont essentiellement pour lui « le reflet de la société sur le territoire ». L’appréhension du cadre de vie en général, de l’architecture et du développement durable en particulier, sont encore trop, pour Jean Chabanne, « l’affaire de spécialistes qui, cloîtrés dans leurs chapelles, se parlent peu et se côtoient rarement ».

Maison de retraite et services de soins, Clos Champirol, St-Priest-en-Jarez
Architectes : Chabanne & Partenaires – Photo : Renaud Araud

« L’ordonnancement du savoir des architectes doit donc évoluer. La mise en réseau de connaissances aussi diverses que complémentaires implique que les liens entre différents savoirs tendent à devenir plus importants que les savoirs eux-mêmes… »

LILO-conception-bioclimatique

« Il convient alors de pratiquer un urbanisme et une architecture holistiques, c’est-à-dire ne répondant guère à un seul critère fonctionnel, économique ou autre ».

Halle de sports Vivier-Merle, Lyon – Architectes : Chabanne & Partenaires – Photo : Gilles Aymard

 « l’ingénieur devient architecte et l’architecte, ingénieur ».

« En se côtoyant constamment, l’ingénieur devient architecte et l’architecte, ingénieur », remarque Jean Chabanne. « Nous essayons d’avoir entre nous des relations qui soient toujours simples ; tous, nous partageons une même culture bien que ne parlant pas de la même manière ; tous, nous comprenons le langage de l’autre, même si nos philosophies personnelles divergent », ajoute-t-il

Médiathèque, Créteil – Architectes : Chabanne & Partenaires – Dessin : V-Pictures

« L’approche globale de l’agence est donc essentiellement une pratique d’intelligence collective susceptible d’aborder et de traiter des projets très divers. Les projets en conception-réalisation ou les partenariats public privé (PPP) par exemple ; des partenariats dans lesquels les nombreux acteurs (banquiers, entreprises…) doivent impérativement s’entendre avec les concepteurs pour aboutir à des projets de qualité ».

Halle d’athlétisme, La Duchère, Lyon – Architectes : Chabanne & Partenaires – Dessin : V-Pictures

« La philosophie et l’expérience de l’agence pour les projets complexes ont par ailleurs incité maîtres d’ouvrage et entreprises générales à faire appel à elle pour réaliser la maîtrise d’oeuvre d’exécution d’opérations prestigieuses, celles notamment de :

  • la Cité des savoirs et du sport pour tous à Montpellier (conçue par Zaha Hadid)
  • le Musée des Confluences à Lyon (conçu par Coop-Himmelblau) ».

Rénovation du stade Geoffroy-Guichard, Saint Etienne – Architectes : Chabanne & Partenaires – Dessin : Eddie Young

Aux fondamentaux de l’architecture bioclimatique

« Pour l’agence, ce retour au bon sens, aux fondamentaux de l’architecture bioclimatique, est à l’origine de la nouvelle réglementation (RT 2012) incitant les architectes et ingénieurs à constamment travailler ensemble afin d’élaborer des bâtiments durables.

Architectes et ingénieurs doivent travailler l’un à côté de l’autre, en permanence et dès le début d’un projet afin de livrer des ouvrages vertueux, intelligents dont les formes évolueront pour être le résultat et la conséquence d’une architecture globale. Une telle révolution aura-t-elle jamais lieu ? Elle est inéluctable, prédit Jean Chabanne ».

Centre thermoludique, Montrond-les-Bains – Architectes : Chabanne & Partenaires – Photo : Renaud Araud

Collection Projet LILÔ

LILO-conception-bioclimatique

Zoom +

Conférence à Lyon

  • Mardi 5 juin – 15h à 16h
  • Pour une approche globale de l’architecture
  • Jean Chabanne, architecte
  • Chabanne & Partenaires, Lyon et Paris
  • Cap Urba, Eurexpo

Zoom –